AGATHE TROUSSEL ILLUSTRATRICE AGENCE ARTISTIQUE ILLUSTRATION MONICA VELOURS

Portrait d’illustratrice : Agathe Troussel

On tire le portrait d’illustratrice de la toute nouvelle artiste de l’agence : la joviale Agathe Troussel ! Avec une personnalité aussi éclatante que l’univers qu’elle nous propose, Agathe nous séduit par sa joie de vivre, son enthousiasme et sa bienveillance.

• Hello ! On fait connaissance : peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Hello ! Je m’appelle Agathe Troussel et je suis designer graphique mais surtout illustratrice de cœur. J’habite et je travaille à Lyon, sur une petite mezzanine dans mon appartement où j’ai installé mon bureau. Dans la vie j’aime bien passer du temps dans les bars, voyager à vélo, pratiquer le yoga, toutes les babioles venant d’Inde et surtout aller dans mon lit, ma grande passion. Sinon depuis peu, je suis maman d’un petit garçon qui est bien mignon.

• Dis-nous tout : pourquoi avoir choisi le métier d’illustratrice ?

Ma mère était illustratrice pour les livres d’enfants donc finalement je suis pas allée chercher bien loin ! Petite, je passais beaucoup de temps dans son atelier à essayer de lui piquer ses crayons. Je me disais «la chance, elle est tout le temps en vacances» ou «elle travaille pas, elle dessine». Maintenant que je suis illustratrice à mon tour, j’ai compris que dessiner c’est quand même sacrément du boulot.

• Qu’est ce que tu aimes exprimer au travers de tes illustrations ?

L’illustration est un de mes modes d’expression favoris car il permet de laisser libre court à mon imaginaire et ma spontanéité. Dans mes dessins, le monde devient coloré et les gens souriants. J’essaye de ne plus être guidée par la raison, les règles de perspectives, afin d’exprimer au mieux la liberté, la joie de vivre et les petits bonheurs du quotidien. Tout ceci est peut être un peu naïf et éloigné de la réalité mais ça fait du bien…

• De quoi tires-tu ton inspiration ?

J’habite à Lyon dans un quartier vivant où je passe beaucoup de temps en promenade et cela m’inspire beaucoup. J’aime regarder les gens faire le marché, aller boire des verres en terrasse, flâner dans les librairies, bref toutes ces petits riens de la vie quotidienne. Sinon je suis fascinée par les illustrations des années 50 / 60, c’est toujours un bonheur de retrouver un vieux magazine ou un vieux livre pour enfant dans une brocante.

• Hé, c’était quoi ton rêve quand tu étais petite ?

C’était de faire des carnets de voyage ! Petite, j’ai passé beaucoup de temps dans les toilettes chez mon oncle car il y avait le livre « Carnets de Voyage » de Titouan Lamazou. J’ai toujours été rêveuse et je m’imaginais souvent partir dessiner autour du monde et vivre de mes dessins. Ah ! Mais bon ça me fait rêver encore tout ça…

• Qui sont tes rôles modèles ?

Justement, j’aime bien Titouan Lamazou car en plus d’être un formidable artiste c’est un grand navigateur.  J’aime beaucoup aussi Guy Delisle qui est connu pour ses bandes dessinées autobiographiques. Lui aussi a beaucoup voyagé mais il s’inspire également du quotidien de sa vie de famille. Son coup de crayon et son humour sont remarquables.

• Quels sont tes comptes IG’ préférés ?

@lenapiroux , @slowgalerie , @honoreperrine , @emilieettori_illustration , @eglantineceulemans , @isacile , @jessdas , @clodillustrateur , @charlottemolas .

• Si tu devais choisir 3 illustrations qui te représentent le plus ?

PORTRAIT D'ILLUSTRATRICE : AGATHE TROUSSEL

PORTRAIT D'ILLUSTRATRICE : AGATHE TROUSSEL

PORTRAIT D'ILLUSTRATRICE : AGATHE TROUSSEL

• Où pouvons-nous te retrouver ?

J’ai un site internet : agathetroussel.com

Et un compte instagram : agathetroussel

• Un dernier mot ?

On est en 2020 et j’ai toujours pas de smartphone.

C’est ma petite fierté et en même temps c’est un peu la galère…

Les images ne sont pas libres de droits et demeurent la propriété de l’artiste et de l’agence Monica Velours. Toute utilisation dans autorisation de l’artiste est une violation du droit d’auteur et est punie par la loi de 300 000€ d’amende et de 3 ans d’emprisonnement (code de la propriété intellectuelle, art. L335-2)